5 astuces pour accélérer le travail d'accouchement

Date de publication : 20/05/2016 à 8:22

Bientôt le jour J et aucun signe annonciateur de travail... Maman vous donne quelques astuces pour aider bébé à prendre le chemin de la sortie

5-astuces-pour-accelerer-le-travail-daccouchement

Bientôt le jour J et aucun signe annonciateur de travail... Pourvu que bébé ne se prenne pas pour un Tanguy in utero ! Maman vous donne quelques astuces pour l'aider à prendre le chemin de la sortie (à ne pas réaliser plus d'une semaine avant le terme, mesdames).

 

 

1. Faites pression sur le col de l'utérus

Exercer une pression sur le col de l'utérus est encore ce qu'il y a de plus simple pour déclencher le travail. Comment ? 

  • En faisant de la marche (1 km à pieds, ça n’use pas que les souliers… 1km à pieds, ça fait aussi descendre les bébés !). En plus de faire de l’exercice et soulager vos gambettes, vous provoquez une pression sur le col sans pour autant vous épuiser.
  • En faisant le ménage. Même si vous n'êtes pas de celles qui prennent leur pied en astiquant, nettoyez, balayez, brossez… si vous voulez accoucher ! Faites appel à votre Cendrillon intérieure et mettez-vous à 4 pattes pour déloger les araignées et laver le sol. Non seulement votre château va briller de mille feux mais une activité intense et répétée va aider le col à se dilater et pousser bébé à descendre.

 

2. Libérez l'ocytocine

L'ocytocine est une hormone qui favorise les contractions. Son nom est d'ailleurs tiré du grec ancien et signifie "accouchement rapide". Lors d'un accouchement programmé, de l'ocytocine de synthèse est injecté à la maman.

Nos conseils pour la stimuler :

  • Un gros câlin avec Jules, avec orgasme à la clé ! Non seulement les orgasmes libèrent de l'ocytocine mais le sperme contient aussi de la prostaglandine, hormone qui aide le col à se dilater. (Quand on vous disait que Jules serait très utile lors de la préparation à l'accouchement !)
  • La stimulation des mamelons. (De la même manière, si vous souhaitez allaiter, les succions de bébé provoqueront un relâchement d'ocytocine dans votre sang et favoriseront montée de lait et contractions utérines)

 

3. Optez pour des sensations fortes

  • En voiture. Empruntez la vieille Coccinelle de votre grand-tante (une 2CV ou une R4 peut très bien faire l'affaire) et trouvez une petite route sympa sur laquelle rouler... tant qu'elle n'est pas trop loin de la maternité. Le but ? Profiter de chaque dos d'âne, chaque bosse et chaque trou pour secouer un peu les choses... et déclencher le travail.
  • A la laverie. Asseyez-vous quelques minutes contre votre machine à laver durant le cycle d'essorage. (Vous pourrez toujours mettre la perte des eaux sur le dos d'une machine soit disant défectueuse...)

A éviter : les manèges de la fête foraine, beaucoup trop violents pour votre sécurité et celle de bébé. Celui-ci fera bien assez la foire, après sa sortie.

 

4. Cuisinez avec des épices

Contractez votre estomac, faites travailler votre intestin. Pour cela, enfilez votre sari et préparez-vous un bon curry. Les plats épicés stimulent la digestion qui, à son tour, provoquerait des contractions. Si vous n'êtes pas une adepte des épices, ne surdosez pas votre plat.

A éviter : l'huile de ricin qui fait partie des astuces de grand-mère les plus populaires. Selon votre sensibilité et la dose de ricin que vous allez ingérer, vous pouvez vous retrouver avec de terribles crampes d'estomac et une diarrhée qui ne vous laisseront pas un très bon souvenir de votre accouchement.

 

5. Essayez l'acupuncture

Si votre obstétricien y consent, vous pouvez programmer quelques séances d'acupuncture avec une sage-femme acupuncteur. Non seulement les aiguilles provoquent une poussée d'ocytocine, mais elles stimulent également le travail de certains organes et préparent efficacement à l'accouchement.

A noter : n'oubliez pas, malgré tout, que bébé décide bien d'arriver quand il veut. Lui laisser le temps de finir de se préparer n'est pas mal non plus.

 

 

Publier un commentaire

Haut de page