Accouchement : avec ou sans péridurale ?

Date de publication : 26/05/2016 à 7:44

« J’accouche avec ou sans péridurale ? ». Maman vous aide à faire votre choix.

accouchement-avec-ou-sans-peridurale

S’il y a bien une question que toute femme enceinte se pose pour le jour J, c’est « J’accouche avec ou sans péridurale ? » D’un côté, vous appréhendez la douleur de l’accouchement et de l’autre vous avez peur de passer à côté des sensations essentielles si vous demandez une anesthésie. Maman vous aide à faire votre choix.

 

 

La péridurale, c’est quoi ?

La péridurale est une anesthésie locale permettant aux mamans d’accoucher sans être submergées par la douleur. Si elle n’est pratiquée qu’occasionnellement dans certains pays comme les Pays-Bas, elle est de plus en plus courante en France où elle est prise en charge par la Sécurité sociale.

 

Comment se déroule la péridurale ?

  • RDV obligatoire avant l’accouchement : au cours d’un RDV le médecin anesthésiste vous explique le déroulement de l’anesthésie, vous prescrit un bilan sanguin et vous fait faire le dos rond après vous avoir examinée. Vous pouvez en profiter pour lui poser toutes les questions qui vous angoissent concernant l’anesthésie.
  • Le jour J : Une piqûre est effectuée dans le bas du dos, dans la zone intervertébrale, permettant d’injecter par un cathéter un produit anesthésiant la moitié inférieure du corps de la maman. Le cathéter est ensuite maintenu en place par un adhésif. La douleur due à la piqûre s’estompe rapidement (et est souvent masquée par celle des contractions).
  • Quand ? Dès que la sage-femme constate, à la maternité, que le col s’est ouvert de 3cm ou plus, l’anesthésie sera envisageable.
  • En combien de temps la péridurale fait-elle effet ? Les premiers effets se font ressentir en moins de 20mns. Si l’accouchement se prolonge, une nouvelle dose peut-être injectée via le cathéter sous la surveillance du médecin anesthésiste.

 

Vais-je pouvoir pousser ?

De grands progrès ont été faits en matière de péridurale. Certes, vous aurez moins de sensations dans les jambes et elles seront lourdes mais les péridurales sont aujourd’hui mieux dosées. Elles permettent de ressentir la contraction sans la douleur et de travailler efficacement, permettant ainsi à la maman de rester maîtresse de son accouchement.

 

Y a-t-il des effets secondaires ?

Il y a toujours un risque (infime, mais présent) que le corps réagisse mal à une anesthésie locale, même si la péridurale est plutôt bien tolérée.

Maux de tête, vertiges, chutes de tension peuvent toutefois survenir.

A savoir : vous pouvez changer d’avis et décider d’accoucher naturellement ou, au contraire, prendre initialement la décision d’accoucher sans péridurale et finir par l’exiger. Il faut simplement savoir qu’elle n’est plus mise en place si le col est trop dilaté car cela risquerait de gêner l’expulsion de bébé.

 

Dans quels cas la péridurale est-elle conseillée ?

Dans certains cas, la péridurale est plus que vivement conseillée. Elle peut se révéler obligatoire pour :

  • Une grossesse multiple
  • Une mauvaise présentation du bébé
  • Un utérus cicatriciel (suite à une précédente césarienne)

 

Dans quels cas la péridurale est-elle déconseillée ?

Il existe quelques contre-indications à l’usage de la péridurale comme :

  • Un gros bouton dans le dos type furoncle
  • Un tatouage dans la zone de ponction
  • Des problèmes de coagulation sanguine
  • De la fièvre

Elle est également impossible à mettre en place quand la maman accouche trop rapidement.

A noter : si les aiguilles vous font peur, vous pouvez toujours apprendre à gérer la douleur avec la Méthode Bonapace.

 

 

Publier un commentaire

Haut de page