Accouchement : ce que le futur papa doit savoir pour être au top le jour J

Date de publication : 15/12/2015 à 14:55

Vous avez fait et refait le trajet 24 fois hier jusqu’à la maternité. Les valises sont dans l’entrée. Vous êtes prêt.

accouchement-ce-que-le-futur-papa-doit-savoir-pour-etre-au-top-le-jour-j

Vous avez fait et refait le trajet 24 fois hier jusqu’à la maternité (une fois par heure pour vérifier la fluidité du trafic). Les valises sont dans l’entrée. Vous êtes prêt. Maintenant, que va-t-il réellement se passer dans 6 mois quand votre moitié sera sur le point d’accoucher ?

 

Message aux futurs papas : "Surtout ne paniquez pas. La préparation à la naissance est très importante pour VOUS aussi. Participer aux cours vous permettra de poser toutes vos questions aux sages-femmes qui ont l’habitude de rassurer les papas sur le déroulement de l’accouchement. "

Voir notre article Le futur papa et les cours de préparation à l'accouchement.

 

Le jour J

Si vous êtes du genre dandy, pas la peine de mettre une heure à repasser votre redingote et chercher votre cravate assortie à vos chaussettes en cachemire. Avant d’entrer en salle d’accouchement, vous ferez comme tout le monde : vous enfilerez des petits chaussons très laids et une blouse très peu seyante. De toute façon, le plus beau le jour J, ce sera bébé. Même vous, vous ne pourrez pas le nier.

Ce qui est important, par contre, c’est d’emporter un litron de cola, un thermos de café, une gourde à thé pour ne pas piquer du nez (particulièrement quand les contractions commencent à 2h du matin et que bébé voit le jour à 21h le jour suivant), quelques sandwiches, un lecteur MP3 et… le chargeur de votre smartphone .

 

Attaché de presse

Arrivé à la maternité, vous allez vous rendre compte d’un phénomène incroyable : d’autres femmes ont eu la bonne idée de ressentir des contractions en même temps que la vôtre. Vous n’êtes donc pas le premier papa stressé sur les lieux. Médecins et sages-femmes seront débordés. Entre les questions de votre compagne (elle est oùùùùù, l’anesthésiste ?) et celles de la sage-femme qui court d’une chambre à l’autre, vous allez devoir marcher autant qu’un mannequin lors de la Fashion Week (ne tordez pas des fesses, pour autant) et traduire les éventuels gros mots de la future maman en demandes polies et agréables.

 

Votre mission, si vous l’acceptez : rassurer et encourager

En salle d’accouchement, soyez à l’écoute des désirs de votre compagne et tout ira bien. Vous pouvez vous tenir près de sa tête, lui caresser les cheveux, lui tenir la main. En fait, ce n’est pas vous qui lui tiendrez la main, c’est elle qui broiera la vôtre à chaque contraction. Vous verrez certainement mille expressions jusqu’ici inconnues se peindre sur son visage. Même si elle ressemble soudain à Gollum, ne paniquez pas : c’est toujours votre chère et tendre. Elle est juste en train de donner la vie à votre précieux.

Petit conseil d’un papa qui a survécu : "Selon la position, votre compagne peut avoir besoin que vous mainteniez fermement ses jambes ou que vous l’empêchiez de boxer la sage-femme (si, si, on vous jure !). Durant les 6 mois à venir, ne négligez ni vos séances de muscu ni vos entraînements de course de fond. Vous aurez besoin de force et d’endurance le jour J."

 

Le cordon : coupera, coupera pas ?

Ne jouez surtout pas à pile ou face. Vous déciderez sur l’instant. Quoi qu’il en soit, sachez que vous serez toujours accompagné (les sages-femmes savent que les papas ont autant besoin d’être guidés que les mamans.) et que le cordon ne contient aucun nerf. Personne ne souffrira de ce petit coup de ciseau !

 

Premiers instants de père

Une fois bébé sorti du ventre de sa maman, médecins et sages-femmes vont s’affairer quelques minutes autour de votre compagne. Durant ce temps, la puéricultrice va se charger de nettoyer un peu votre progéniture, la peser, l’habiller pour qu’elle ne prenne pas froid. Profitez de ces quelques instants pour faire connaissance avec votre bout de chou. Les puéricultrices sont ravies d’expliquer aux papas comment enfiler un body et mettre une couche (bien sûr, vous vous êtes entraîné pendant des mois sur un poupon mais vous allez voir : un bébé, ça gigote.)

Dernier conseil d’un papa (qui aurait aimé être plus) averti : "Ne profitez pas des quelques jours que votre compagne et votre enfant vont passer à la maternité pour vous jeter avec frénésie sur votre console ! Une fois les démarches administratives effectuées, vous n’aurez pas trop de votre temps pour finir de briquer la maison si vous ne voulez pas vous sentir dépassé à l’arrivée de bébé."


Et pour vous, ça s'est passé comment le Jour J ?

 

Publier un commentaire

Haut de page