Accouchement : donnez de la voix avec le chant prénatal

Date de publication : 05/10/2015 à 16:17

Donner de la voix en accouchant est très libérateur. Et si, vous, vous chantiez ?

accouchement-donnez-de-la-voix-avec-le-chant-prenatal

Donner de la voix en accouchant est très libérateur. Certaines futures mamans n’osent pas, par pudeur. D’autres, au contraire, crient à volonté pour exprimer leur douleur, un peu comme si elles étaient à Roland Garros (à cela près que les chances de se faire un tennis elbow en accouchant sont plutôt faibles.) Et si, vous, vous chantiez en accouchant ?

 

Bébé, mon beau bébé, dis moi qui a la plus belle voix en ce royaume ?

Ok, vous êtes peut-être du genre casserole ou chantez comme Florence Foster Jenkins (voir Catherine Frot dans "Marguerite" de Xavier Giannoli) mais n’ayez pas d’inquiétude : il n’est pas nécessaire de passer le casting de The Voice pour faire cette préparation à la naissance. Elle est ouverte à toutes les voix et tous les talents.

 

Qu’est-ce que le chant prénatal ?

C’est une cantatrice, Marie-Louise Aucher, qui s’intéressa à la psychophonie et mit au point avec une sage-femme une préparation à la naissance basée sur le chant. Le chant prénatal, aussi appelé chant vibratoire, est une méthode de préparation à l’accouchement qui consiste à libérer les émotions en chantant. Elle permet également de travailler posture et respiration tout en se relaxant.

 

Le chant prénatal

Attendre et accueillir son bébé en chantant, quelle belle idée !
14,90€
ACHETER

Le chant comme rituel d’accouchement

Dans nombre de tribus et anciennes civilisations, le chant a longtemps eu une place importante dans les rituels d’accouchement. Il accompagnait l’âme et aidait à libérer la matrice avant d’accueillir le nouveau-né. Les indiens de Panama, par exemple, chantaient pour invoquer l’âme perdue de la mère quand l’accouchement se présentait difficilement. Les futures mamans chinoises avaient, dans l’Antiquité, un professeur de chant qui les accompagnait tout au long de leur grossesse. Le chant fait donc partie des plus anciennes préparations à la naissance !

 

Un bébé en-chanté

Si le chant prénatal permet de libérer les Chakras de la maman (qui n’aime pas chanter sous la douche pour se mettre en jambe avant une dure journée de boulot ?), il n’en détend pas moins bébé. Même si ses oreilles ne sont pas encore formées (certaines mauvaise langues diront « tant mieux ! »), il reçoit les sons in utero car les vibrations émises par les sons se ressentent à travers la peau.

 

« C’est moins désespérant en chantant »

Le chant prénatal se pratique aussi dans la salle d’accouchement. Sauf que ce n’est ni un épisode d’une comédie musicale à l’américaine ni une reprise de Sardou. Même si vous avez pris l’option «chant » plutôt que « péridurale », l’obstétricien ne va pas venir accompagné d’un orchestre. Ne comptez pas non plus sur les sages-femmes pour faire les chœurs.  Telle une cantatrice, vous allez ouvrir la voie à bébé, que le rideau soit levé ou non. Vous allez surtout utiliser les sons graves qui relaxent le plus, en partant du bassin, non loin de là où se trouve bébé, pour accompagner les contractions jusqu’à la poussée. Quand la contraction se fera trop forte, Jules prendra le relais en chantant à son tour.

 

Et le papa dans tout ça ?

Bien sûr qu’il peut passer le casting pour la mélodie du bonheur ! En participant aux cours, il vous aide dans votre projet de naissance mais pas que ! Il peut aussi faire connaître sa voix à bébé et partager avec lui un air qui le rassurera plus tard quand il le bercera.

 

En résumé

En complément d’une préparation classique, le chant prénatal est une excellente méthode de relaxation et de préparation physique. Et, qui sait ? Vous vous découvrirez peut-être une véritable vocation pour le chant…

 

  • Le message : Chaque note fait vibrer une partie différente du corps. En les travaillant, on peut mettre corps, esprit et enfant en harmonie pour mieux accueillir bébé le jour J.
  • Les bienfaits : Le chant prénatal aide à placer sa respiration et à évacuer les angoisses.
  • Pour qui ? Pour toutes les futures mamans qui auraient aimé participer à The Voice. Pour celles qui se sentent soulager chaque fois qu’elles chantent. Pour celles qui apprécient la médecine chinoise.
  • Quand ? Pas avant le 4e mois de grossesse.
  • Comment ? Les séances sont collectives ou individuelles, avec ou sans Jules. Les enfants sont également les bienvenus. Chaque séance dure un peu plus d’une heure. Elle commence par un temps d’éveil corporel puis est suivie d’un travail vocal.
  • Le + : Permet de communiquer très tôt avec bébé. Si ces cours sont dispensés par une sage-femme, ils peuvent s’inscrire dans une préparation classique et être remboursés par la sécurité sociale.
  • Le - : Peu de cours sur toute la France.

 

Petit conseil

Ne vous privez pas de quelques séances supplémentaires avec bébé une fois que celui-ci sera né. Qui sait si vous ne finirez pas par créer une chorale avec les autres mamans ?

 

Pour aller plus loin :

Site de l’Association Française de Chant Prénatal : http://www.chantprenatal.com


Et vous, tentée par les cours de chant ? 
 

Publier un commentaire

Haut de page