Accouchement : j'peux pas ! J'ai piscine.

Date de publication : 06/06/2016 à 8:16

Maman a testé pour vous l’aquagym prénatale. On se jette à l’eau ? (Pas de panique ! Y a même pas besoin de savoir nager)

accouchement-jpeux-pas-jai-piscine

Adepte de rock acrobatique et kickboxing, vous avez très vite compris que ces activités n’étaient pas vraiment compatibles avec ce qu’il se passe dans votre bidon. Maman a testé pour vous l’aquagym prénatale. On se jette à l’eau ? (Pas de panique ! Y a même pas besoin de savoir nager)

 

L’aquagym prénatale

Vous connaissez peut-être déjà l’aquagym, ces séances de gymnastique que l’on effectue à la piscine. L’aquagym prénatal, comme son nom l’indique, s’adresse aux futures mamans qui attendent un heureux évènement. Ces cours se concentrent sur les besoins spécifiques de la femme enceinte et ne font pas, par exemple, travailler les abdominaux.

 

Un peu d’histoire

L’aquagym est un sport français récent qui fut autrefois appelé gymnastique aquatique (Ca, c’était à l’époque où les bonnets de bain ressemblaient encore à des heaumes de chevaliers…). Elle ne se destinait pas aux poissons d’eau douce (l’eau est chauffée au-delà de 30°c) mais aux personnes désireuses de se remuscler en douceur tout en utilisant la résistance de l’eau. On dit qu’Archimède rage de ne pas avoir eu une baignoire plus grande pour s’y essayer.

 

Euréka !

Ce qu’Archimède n’avait pas prévu, c’est à quel point vous alliez souffrir des lombaires et du bassin  tandis que votre petit bout, lui, grandit tranquillement dans son propre bain. Chauffé à 37° dans son liquide amniotique, bébé fait de l’aquagym toute la journée (et même la nuit !). De quoi vous faire gonfler de jalousie, vous qui ne pouvez plus jouer au tennis et esquisser un pas de danse sans avoir le sentiment d’être un hippopotame dans Fantasia ! Heureusement pour vous, l’aquagym prénatale reste la seule activité, avec le yoga, à pouvoir vous offrir la possibilité de vous détendre tout en restant dynamique.

 

Dans l’eau, ça circule mieux !

L’aquagym prénatale ne propose aucunement des cours de natation. Ce n’est franchement pas le moment d’apprendre à faire le dos crawlé, même si c’est la nage qui soulage le mieux les lombaires. L’aquagym invite surtout à se tonifier en vue de l’accouchement et propose d’autres mouvements qui permettent de soulager le dos suite à la prise de poids induite par la grossesse. De plus, elle stimule la circulation sanguine et lymphatique, évitant ainsi la sensation de jambes lourdes. Bébé ne sera pas le seul à faire des bulles de plaisir !

 

Et le papa dans tout ça ?

Le papa peut participer s’il en fait la demande. Pas besoin d’être l’Homme de l’Atlantide pour rejoindre le cours. Lui aussi a bien besoin de soulager ses lombaires avec tout le bricolage que vous lui faites faire dans la chambre de bébé !

 

En résumé

L’aquagym prénatale permet de continuer à muscler et affiner la silhouette sans heurt grâce à la résistance de l’eau.

  • Le message : Tout au long de la grossesse, le corps féminin est mis à rude épreuve. L’aquagym prénatale aide à le tonifier tout en le libérant de ses tensions.
  • Les bienfaits : Vous vous sentez plus légère qu’une crème 0%. Vous travaillez votre respiration en vue d’effectuer des poussées plus toniques le jour J. Vous n’avez plus besoin d’attendre Jules dans l’espoir d’un massage avec ses deux mains gauches…
  • Pour qui ? Les sirènes qui ont peur de se transformer en baleine après les douze coups de bébé. Les adeptes de l’aquagym en général. Les sportives qui désespèrent de pouvoir reprendre une activité physique.
  • Quand ? Dès les premières semaines. Jusqu’au dernier moment. (Attention ! Même si vous vous y sentez comme un poisson dans l’eau, la piscine n’est pas équipée pour accueillir votre accouchement… et bébé n’a pas de branchies). Certains cours ne sont proposés qu’à partir du 4e mois de grossesse. Pensez à demander un certificat médical avec l’accord de votre médecin.
  • Comment ? Les cours sont dispensés par un maître-nageur accompagné d’une sage-femme. La séance dure environ 45 minutes, à raison d’une séance par semaine, et se déroule dans un bassin d’eau chauffée entre 32 et 35°c. Une séance alterne entre exercices, relaxation et étirements pour faire travailler le corps tout en douceur. Pas la peine d’apporter vos frites, vos planches et vos palmes. La piscine les met à disposition au début des séances.
  • Combien ? Comptez environ 15€ la séance.
  • Le + : l’aquagym prénatale est, avec le yoga prénatal, une des seules activités que vous pouvez continuer à pratiquer durant toute la grossesse.
  • Le - : gare aux otites et aux infections si vous êtes sensible au niveau ORL.

 

Petit conseil

Pourquoi ne pas reprendre après la rééducation périnéale ?

 

Pour aller plus loin

L’aquagym prénatale vous intéresse ?
Renseignez-vous auprès du centre aquatique le plus proche de chez vous. Beaucoup de piscines proposent des cours d’aquagym, mais toutes n’offrent pas des cours à destination des futures mamans.

Le site de la Fédération des activités aquatiques d’éveil et de loisir : http://www.fael.asso.fr




 

Publier un commentaire

Haut de page