Accouchement : soyez zen avec le yoga prénatal

Date de publication : 29/10/2015 à 15:00

Si vous avez envisagé d’accoucher sans péridurale et que le mot « lotus » vous fait penser à...

accouchement-soyez-zen-avec-le-yoga-prenatal

Si vous avez envisagé d’accoucher sans péridurale et que le mot « lotus » vous fait penser à bien d‘autres choses qu’une marque de papier toilette ou un vieil album de Tintin, le yoga prénatal est peut-être la préparation à la naissance qu’il vous faut.

 

Yoga prénatal

Le yoga prénatal est largement répandu en France. Il a été largement mis en vedette par le Dr Bernadette de Gasquet, médecin et professeur de yoga, dont le travail est connu de la plupart des sages-femmes que l’on peut croiser en salle d’accouchement. Il prend en compte les différents états de la future maman : physique, mental, spirituel et énergétique. (enfin un qui le fait car Jules, euh… Comment dire ?)

 

Un peu d’histoire

Originaire de l’Inde, le yoga est l’art de combiner postures et respiration pour retrouver un équilibre entre le corps et l’esprit. Le yoga prénatal est l’une de ces variantes.

 

Utthita Parsvakonasana et Cie

Pas la peine de chercher sur les sites People. Utthita Parsvakonasana n’est pas le nom du tout dernier mannequin qui a fait fureur lors de la Fashion Week. C’est la posture de l’angle lattéral qui étire toute la colonne vertébrale. (On vous le dit pour que vous puissiez faire la maligne lors de votre premier cours)

Du 1er au 3e mois de la grossesse, la plupart des postures traditionnelles de yoga sont pratiquées.

A savoir : le programme s’adapte chaque trimestre à l’évolution de votre corps.

 

Comment ça se passe ?

Respiration, étirements, assouplissements, voici ce qui vous attend ensuite pour raffermir les muscles qui seront sollicités en fin de grossesse et durant l’accouchement.

  • Durant le 2nd trimestre, on continue à renforcer et soulager le périnée qui est mis à mal durant toute la grossesse pour le préparer en vue du jour J (Ah, si on pouvait éviter l’épisiotomie…).
  • Du 7e au 9e mois, le yoga prénatal prépare à une meilleure respiration permettant de réduire la longueur des contractions. L’accent est mis sur la relaxation et la pensée positive (tant mieux car vous risqueriez de ne plus pouvoir vous relever si vous faisiez la posture tête…)

 

Et le futur papa, dans tout ça ?

Bien sûr que Jules est convié ! Il va pouvoir vous montrer à quel point il est sexy quand il fait la respiration du félin. (S’il parvient à faire la pince, donnez lui une médaille !) Ensemble, vous apprendrez les différentes techniques de relaxation qu’il pourra retravailler avec vous le jour J pour éviter de vous crisper face à la douleur. Il sera là pour vous rappeler que chaque contraction est une jolie vague sur la voie de la vie (Vous pourrez le détester après…) et vous aider dans certaines postures.

 

En résumé

Le yoga prénatal apprend à porter la vie autrement, plus sereinement et vous permet de vous muscler tout au long de la grossesse.

 

  • Le message : vous allez apprendre à habiter pleinement votre corps de maman.
  • Les bienfaits  : le yoga prénatal permet d’évacuer les tensions, soulage tous les vilains maux de la femme enceinte (mal de dos, nausées, brûlures d’estomac, problèmes circulatoires…) et aide à récupérer de l’accouchement plus rapidement.
  • Pour qui ? Les adeptes du yoga en général, les futures mamans stressées par leur quotidien, celles dont le périnée est mis à mal dès les premiers mois de la grossesse et celles qui adorent faire l’arbre chaque fois que leur patron leur demande des heures sup’.
  • Quand ? Du 1er jusqu’au 9e mois de grossesse. Parlez en avant à votre médecin pour qu’il fasse le point avec vous et vous fournisse un certificat médical attestant que vous êtes apte à pratiquer le yoga.
  • Comment ? Les séances durent entre 1h et 1h30. (Ne mangez pas juste avant !) Ce sont la plupart du temps des cours collectifs.
  • Le + : on renforce la colonne vertébrale, on coordonne souffle et mouvements pour des contractions plus courtes et plus efficaces.
  • Le - : les cours de Yoga prénatal ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. (Les tarifs sont très variables. De 20 à 40€ la séance).

 

Petit conseil

Remettez-vous au yoga après votre accouchement pour améliorer votre récupération et repositionner votre bassin.

 

Pour aller plus loin 

Le yoga prénatal vous intéresse ?

Renseignez-vous auprès de la maternité où vous désirez accoucher. Les sages-femmes pourront vous indiquer des cabinets avec lesquels elles sont régulièrement en contact.

Visitez le site de l'Institut de Gasquet http://www.degasquet.com/

 

Bien-être et maternité

Un livre centré sur le corps, le confort et la détente. Une référence !
25,00€
ACHETER


 

 

Publier un commentaire

Haut de page