Alimentation : petits pots ou fait maison ?

Date de publication : 22/10/2015 à 13:24

Les petits pots, c’est pratique mais sait-on seulement ce qu’il y a dedans ? Mère-grand vient de vous offrir LE presse-purée familial...

alimentation-petits-pots-ou-fait-maison

Les petits pots, c’est pratique mais sait-on seulement ce qu’il y a dedans ? Mère-grand vient de vous offrir LE presse-purée familial, celui qui lui a été légué avant la guerre et qui a résisté à tous les bombardements ainsi qu’à l’invasion de sa cuisine par la purée mousseline. Le truc, c’est que vous commencez à peine à faire vos nuits et vous n’avez pas envie de passer votre temps à faire le marché et peser chaque ingrédient de peur que bébé en mange trop ou trop peu. Serait-ce un crime que de nourrir bébé seulement avec des petits pots ?

 

Petits pots

Non. Mises au point par des nutritionnistes, les recettes des petits pots de votre bébé sont étudiées pour correspondre à chacune des étapes de son développement. Elles ne contiennent ni conservateurs ni colorants. Si vous n’aimez pas peser (oui, nous savons que vous êtes en guerre avec votre balance), couper, hacher, mixer, écraser (imaginez donc votre boss à la place du brocoli qui traîne dans votre bac à légumes)… les petits pots sont tout prêts. Il n’y a plus qu’à les réchauffer. Alors, pourquoi s’en priver ?

 

Home made

Le "Home made" ou "fait maison" est souvent meilleur en goût et permet de faire des recettes adaptées aux préférences de votre bébé dont vous commencez à connaître le palais mieux que personne. « Quand j’ai le temps, je préfère préparer les purées de mon fils moi-même car le goût de l’épinard me paraît toujours plus « réel » dans une purée maison qu’en petit pot. Je ne sais pas pourquoi… »

L’avantage du fait maison, c’est le goût que bébé va découvrir. La purée de pommes de terre a un vrai goût de pommes de terre quand c’est maman qui la prépare. Pourquoi ? Parce que l’adjonction de certains liants dans la fabrication des petits pots industriels altère le goût.

Pour autant, doit-on les bouder ?

 

Des menus tout prêts sans se casser la tête

« Malgré leur prix élevé, je préfère nourrir ma fille avec des petits pots, explique Dorothée, car je travaille tard et la nounou n’a que des grands enfants à sa charge en dehors de ma puce. Ainsi, je contrôle ce qu’elle mange toute la semaine et me rattrape le week-end, surtout le dimanche, quand j’ai le temps de cuisiner. Le dimanche, j’ajoute souvent du beurre ou de sel même si je sais qu’il préférable de ne pas en ajouter dans les plats de bébé. D’ailleurs, les petits pots ne contiennent ni beurre ni sel. C’est déjà ça !»

 

Un petit peu de ci, un petit peu de ça

Pourquoi, en effet, ne pas alterner ? Bébé découvrira ainsi plus de saveurs et s’éveillera à différents goûts. « Goûtons de nouveaux aliments, ça peut être excellent », scande Nina, la fille de Judith, 3 ans, grande fan de Danny Le Tigre. Chez Judith, tous les enfants sont élevés de la même manière, peu importe qu’elle travaille ou soit en congé. Il faut qu’ils s’adaptent. « Le principal, c’est la découverte. J’ai été élevée à la campagne. Je voulais que mes enfants connaissent le goût de tous les légumes et fruits de saison et deviennent curieux. A la maison, les fruits et légumes que nous achetons au marché sont rangés à la hauteur des enfants pour qu’ils puissent les toucher, les sentir et même croquer dedans si ça leur chante. Ca ne m’a pas empêchée, par contre, de leur donner des petits pots quand j’étais surchargée de travail ou que nous partions en vacances. Tout comme aujourd’hui, ils mangent indifféremment à la cantine ou à la maison selon les périodes et doivent s’adapter. Les petits pots servent à ça aussi : découvrir que la carotte n’a pas toujours le même goût et que certains plats sont plus ou moins délicieux mais qu’on mange quand même. Point. »

 

Jouer avec les textures

N’accrochez pas pour autant le presse-purée de Mère-grand dans le fond du cagibi, là où vous savez que vous n’irez jamais le chercher. Les purées aux textures imparfaites, qui caractérisent le « fait maison », ont du bon. Les premières purées industrielles sont totalement lisses. Or, il est intéressant que bébé découvre des textures un peu grumeleuses, légèrement filandreuses (on dit bien « légèrement ») pour qu’il ne boude pas les morceaux le moment venu.

 

L’idéal de la maman (presque) parfaite ?

Cuisinez aussi souvent que possible, sans vous mettre la pression si vous êtes trop débordée certains soirs, voire certaines semaines. Ayez toujours l’équivalent de plusieurs repas (4 légumes, 2 viandes, 2 poissons) et quelques goûters en petits pots dans un placard pour vous soulager chaque fois que la maman (presque) parfaite que vous êtes a besoin de souffler ou de s’évader. Les petits pots sont les complices rêvés des pique-niques improvisés et des mamans qui ont besoin d’un break.


Et vous, vous êtes plutôt petits pots ou home made ?

 

Publier un commentaire

Haut de page