Comment se passer de tabac pendant la grossesse

Date de publication : 28/10/2015 à 8:26

Hier, vous carburiez au café et à la clope. Aujourd’hui, vous apprenez que vous êtes enceinte...

comment-se-passer-de-tabac-pendant-la-grossesse

Hier, vous carburiez au café et à la clope. Aujourd’hui, vous apprenez que vous êtes enceinte. Jules et vous n’avez même pas besoin d’échanger un regard pour savoir que, cet enfant, vous voulez le garder. Maintenant, vous allez devoir revoir quelque peu votre hygiène de vie. Et arrêter de fumer.

 

Les risques

Non, fumée et grossesse ne font pas bon ménage :

  • Les mères fumeuses ont plus de risques de faire une grossesse extra-utérine et des fausses couches que les autres.
  • ​​Le bébé, quant à lui, est moins bien oxygéné. La cigarette nuit aussi à sa santé.

 

Les risques

S’il était facile d’arrêter de fumer, on le saurait et on ne serait pas obligé de coller des photos immondes sur les paquets de cigarettes pour donner la nausée aux fumeurs. Ceci dit, pendant trois mois au moins, vous n’aurez pas besoin de regarder un paquet de cigarettes pour vous sentir nauséeuse…

Si le manque de nicotine se fait trop fort avant chaque repas avec Belle-Maman, vous pouvez utiliser des substituts nicotiniques mais pas sans en avoir discuté avec votre médecin auparavant. Saviez-vous qu'en Ecosse on propose des bons d'achats aux femmes enceintes pour arrêter de fumer ?

 

Revoir vos automatismes

« Fumer, c’est le mal. Enfanter, c’est la vie ». Là, devant votre paquet, vous avez l’impression d’être Juliette Skywalker face à un choix draconien. Quel côté de la force allez-vous embrasser après cette énième dispute avec votre mère au sujet du futur prénom du bébé ? (Non, il ne s’appellera pas Charles-Victor !) Allez-vous craquer et soulager vos nerfs en allumant une cigarette ou fondre sur un carré de chocolat avant d’appeler la plus bio de toutes vos copines et sortir faire un tour ? Changez vous les idées chaque fois que vous avez envie de fumer, craquer sur un joli haut, positiver autour d’un chocolat chaud. Faites-vous plaisir !

 

De l’aide des préparations

Si la tentation se fait trop grande, parlez-en aux sages-femmes avec qui vous allez faire la préparation à la naissance. Elles peuvent vous proposer des exercices de respiration qui vous permettront de passer l’envie de cigarette tout en vous apprenant à gérer vos futures contractions (et angoisses).

Vous pouvez également vous en référer à maître Yoga. Le yoga prénatal est très bon pendant la grossesse. Pourquoi ne pas profiter de votre préparation à la naissance pour vous initier à cette discipline zenifiante ou au watsu… ?

Répétez après nous : la plus ZEN des mères je serai !

 

La méthode simple pour en finir avec la cigarette

Le best-seller d'Allen Carr pour arrêter de fumer définitivement !
8.20€
ACHETER

Une vie trop stressante ?

Malgré tout, il arrive que des stress importants viennent gâcher tous vos efforts. « Mieux vaut fumer deux ou trois cigarettes par jour plutôt que de faire une crise de nerfs. Voilà ce que m’a dit mon médecin quand j’ai su que ma mère était malade, raconte Sabrina. Je ne savais pas comment gérer mes peurs, mon stress et ma douleur. J’ai continué à fumer quatre cigarettes par jour jusqu’au 8e mois de grossesse. Heureusement, mon fils se porte bien. A la naissance, il pesait 3, 850kgs et il est aujourd’hui en bonne santé. »

 

Faire confiance à ses hormones

« Quand j’ai su que j’étais enceinte pour la première fois, je cumulais un job hyper-stressant et mes études, confie Carine, aujourd’hui mère de trois enfants. Tout le monde s’attendait à ce que j’arrête de fumer mais je ne pouvais pas. Je finissais toujours pas craquer. J’avais honte. Je cachais à tous que je fumais encore quelques cigarettes. Dès que j’ai eu mon année, je me suis sentie soulagée. J’ai quitté mon job. Un matin, je me suis réveillée, des papillons dans le ventre. Je me sentais bien. Sur mon t-shirt, j’ai vu une tache se dessiner. Je venais de perdre mes premières gouttes de lait ! Je me sentais si bien que je n’ai pas eu envie d’une cigarette ce matin-là. Et je n’ai plus touché une seule cigarette depuis. »

 

Et Jules, dans tout ça ?

Le tabagisme passif est tout aussi mauvais pour la femme enceinte et son bébé que la consommation directe de cigarettes. Evitez pendant quelques temps les soirées enfumées. Si Jules fume, pourquoi ne pas lui proposer de prendre un nouveau départ ? Se remettre au sport, par exemple ? On ne le dira jamais assez mais cela lui sera très bénéfique pour monter les meubles, sans compter qu’il va lui falloir du souffle durant votre accouchement !

S’il ne peut pas arrêter de fumer, demandez-lui d’aller griller ses cigarettes dehors. Ce sera préférable pour votre futur Jedi et vous-même.

 

Que la force soit avec vous !




 

Publier un commentaire

Haut de page