Comment soigner les mycoses vaginales ?

Date de publication : 03/03/2016 à 13:00

Rares sont les grossesses sans mycose. Même si elle se soigne très bien, il ne faut pas la négliger pour autant. Maman vous explique pourquoi.

comment-soigner-les-mycoses-vaginales

Rares sont les grossesses sans mycose. C’est comme le ying et le yang. Cette infection vaginale très répandue peut toucher n’importe quelle femme dans sa vie et particulièrement durant ses grossesses. Même si elle se soigne très bien, il ne faut pas la négliger pour autant. Maman vous explique pourquoi.

 

 

Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?

La mycose est une infection génitale provoquée par un champignon qui s’installe à l’intérieur de la vulve. Il s’agit généralement du candida albicans. Vous pouvez toutefois rassurer Jules, la mycose n’est pas sexuellement transmissible.

 

Pourquoi la grossesse est-elle une période propice aux mycoses vaginales ?

La flore vaginale, formée de milliards de bactéries et de levures, travaille comme un bouclier acide contre les agressions extérieures envers la vulve et la zone génitale. Cette barrière, tout comme le reste des défenses immunitaires de la future maman, s’abaisse dès que vous tombez enceinte. Le candida albicans profite alors de cette perte d’acidité pour prendre lui aussi ses quartiers. Les hormones, quant à elles, augmentent l’épaisseur de la paroi vaginale sur laquelle les champignons vont s’empresser de proliférer.

 

Quels sont les symptômes d’une mycose vaginale ?

Voici les principaux symptômes qui accompagnent l’apparition d’une mycose :

  • Irritation de la vulve
  • Démangeaisons à l’entrée du vagin
  • Rougeur des lèvres
  • Possible inflammation des contours de l’anus
  • Sécrétions blanchâtres plus épaisses et plus abondantes

 

Le traitement d’une mycose vaginale

Une mycose vaginale n’est pas grave mais elle ne se traite pas de la même manière que vous soyez enceinte ou non. Pendant la grossesse, on évite le plus souvent l’administration de médicaments par voie orale et, surtout, l’automédication. Votre médecin préfèrera traiter la mycose par voie locale au moyen d’un ovule gynécologique ou d’une crème antifongique locale. L’ovule est un médicament antimycosique de la forme d’un suppositoire qu’il faut introduire au fond du vagin (pas de toilette interne ni de rapport avant)

Le traitement dure généralement 1 à 2 semaines.

 

Les bons gestes pour éviter les mycoses vaginales

Au niveau de l’hygiène intime, on évite d’agresser la flore de la vulve avec des soins inadaptés. C’est souvent quand on croit bien faire en se lavant matin et soir qu’on favorise le terrain des mycoses. Et oui !

  • Lavez-vous un peu moins pour ne pas fragiliser la flore de votre jardin intime.
  • Préférez les douches aux bains.
  • Utilisez un savon peu alcalin, sans parfum, adapté à l’hygiène intime.
  • Ne portez pas de sous-vêtements synthétiques.
  • Séchez vous bien à la sortie de la douche et de la piscine.
  • Adaptez votre alimentation en mangeant plus de prébiotiques (ail, sarrasin, bananes…) et de probiotiques (lait fermenté, ultra levure) qui augmenteront les défenses de votre flore.

 

Saforelle soin lavant doux, lot de 2

Ce soin permet de nettoyer en douceur et de calmer les irritations ainsi que les démangeaisons.
19,89€
ACHETER

Cattier Gynea soin douceur intime 500ml

Certifié Cosmebio Ecocert, il apaise et adoucit tout en prévenant les irritations.
9,25€
ACHETER

Intima gel apaisant, lot de 3

Gel de toilette apaisant spécialement conçu pour adoucir et calmer les sensations d'irritations.
9,72€
ACHETER

Et bébé dans tout ça ?

Rassurez-vous, le fœtus n’est pas mis en danger par une mycose. Si votre mycose survient en fin de grossesse, votre bébé peut être contaminé lors de l’accouchement. Il peut alors développer un muguet consistant en de petites taches blanches dans la bouche ressemblant à du lait caillé mais il n’y a aucune raison de paniquer. Avec un traitement antifongique local, il sera parfaitement soigné. Et vous aussi !

 

 

Publier un commentaire

Haut de page