Congé parental : prenez la bonne décision

Date de publication : 01/06/2016 à 8:05

La possibilité de prendre un congé parental vous fait de plus en plus réfléchir. Maman vous donne les pistes pour faire le bon choix.

conge-parental-prenez-la-bonne-decision

Vous voilà mère depuis depuis quelques semaines maintenant, et la possibilité de prendre un congé parental vous fait de plus en plus réfléchir. Maman vous donne les pistes pour faire le bon choix.

 

Toutes les raisons de rester chez vous avec bébé...

Il y a 1001 raisons pour lesquelles une jeune maman pourrait décider de prendre un congé parental.

  • Vous avez envie de vous occuper de votre petit bout plus que toute autre chose au monde et vous n'imaginez pas le laisser entre les mains d’une personne inconnue.
  • L’attention et les soins que vous devez lui porter sont tout simplement in-com-pa-ti-bles avec votre rythme professionnel effréné. 2 heures à l’aller, tout autant au retour, des rendez-vous clients qui s’éternisent, des réunions quotidiennes qui se décalent… Non, vraiment, vous ne voyez pas comment concilier les deux (du moins pour l’instant).
  • Vous n'avez pas trouvé de place en crèche. « J’avais plus de chance de gagner à la loterie que de décrocher une place en crèche ! » Vous avez alors pensé à la solution de la nounou. Mais après quelques rapides calculs, vous vous êtes bien vite rendu compte que ce serait plus rentable de rester à la maison.

Quelles que soient les raisons mises en avant, devenir mère au foyer, qu’on se le dise, ce n’est pas rien. Et mieux vaut bien peser le pour et le contre avant d’envoyer un courrier à votre boss.

 

Rester chez soi, pourquoi c'est si bien ?

  • Parce que veiller sur bébé au quotidien, c’est participer à chacune de ses évolutions, c’est assister à chacun de ses apprentissages. Rester chaque jour auprès de lui, c’est être là quand il en a besoin, quand il est malade. C’est ne rien manquer, tout simplement ! Pour Marie, maman d’un petit Gabin, « avoir la chance de l’éduquer et lui apprendre plein de choses, c’est une expérience incroyable ! »
  • Parce qu’être mère au foyer (avis aux mauvaises langues) même ponctuellement, c’est être un vrai chef d’entreprise ! Organisation du planning des journées, tâches quotidiennes, jours de RTT (oui, on se garde du temps pour soi). Pas de salaire à la clé, mais le sourire de vos enfants, votre bonheur et celui de Jules qui peut (enfin) profiter de vous.
  • Parce que rester chez soi, c’est développer de nouveaux réseaux. Que ce soit en ligne ou dans des associations, vous pouvez échanger avec plein d’autres mamans qui ont fait le même choix que vous. Elles vous écoutent, vous comprennent, vous réconfortent.

De nombreuses mamans voient le fait de rester chez elles pour élever bébé comme une simple pause dans leur vie professionnelle. Elles ne l'envisagent guère comme un arrêt définitif et c'est en cela, soit un moyen de se laisser du temps en tant que mère pour élever ses enfants dans le but de reprendre son poste plus tard, soit un moment de réflexion pour construire un nouveau projet professionnel ou entreprendre une réorientation de carrière.

 

Manuel de survie d'une mère de famille

Comment tenir sa maison en ordre et son âme en paix.
17.30€
ACHETER

 

Rester chez soi, pourquoi c'est si dur ?

  • Parce qu’être mère au foyer, ça n’est pas toujours un choix. Après vous être lancée dans des comptes d’apothicaires, vous avez très vite compris qu’en déduisant les frais de garde de votre salaire, il ne resterait que… pas grand-chose à dire vrai. Et comme Jules gagne mieux sa vie que vous… C’est vous qui devrez mettre votre vie professionnelle entre parenthèse. Et ça, vous le vivez plutôt comme une obligation.
  • Parce qu’être chef d’entreprise ça n’a jamais été votre truc. Alors, chef d’entreprise sans salaire…
  • Parce que, loin des yeux… loin des collègues. Maintenant que vous êtes chez vous, que vous avez l’étiquette de « mère au foyer », vous êtes devenue persona non grata au bureau. Exit les pauses dej, les potins de la machine à café… Vous ne savez plus rien.

Bon, si avec tout ça vous vous dites que, finalement, mère au foyer ça n’est vraiment pas votre truc, vous pouvez toujours proposer à Jules de poser un congé parental pour votre prochain bébé !

 

 

Publier un commentaire

Haut de page