Hygiène Naturelle Infantile (HNI) : l'alternative aux couches ?

Date de publication : 02/10/2015 à 8:00

Votre meilleure amie est une adepte du maternage proximal. Elle ne jure que par le portage et le cododo...

hygiene-naturelle-infantile-hni-lalternative-aux-couches

Votre meilleure amie est une adepte du maternage proximal. Elle ne jure que par le portage et le cododo. Depuis qu’elle est rentrée d’Asie, elle vous vante les mérites de l’hygiène naturelle infantile. Elle a même rapporté toute une valise de pantalons chinois troués aux fesses pour les enfants. Comme les couches, ça coûte un bras, vous vous demandez si vous n’allez pas essayer avec votre futur bébé. Quelques explications avant de vous décider.

 

L’HNquoi ?

Rassurez-vous : l’HNI n’est pas le nom d’un virus transmis par un canard en plastique mais une méthode pour apprendre à son enfant comment faire pipi et popo sans couche dès la naissance. Les américains l’appellent « Elimination Communication », la communication autour de l’élimination (tout un programme…).

Bébé émet des signes chaque fois qu’il veut manger, dormir ou qu’il ressent une douleur. Il en émet aussi quand il a besoin d’uriner ou d’aller à la selle. Une fois ces signes compris et assimilés par les fins limiers de parents que vous êtes, il est tout à fait possible de se passer de couche.

 

Elémentaire, mon cher bébé !

Observez bébé dès ses premiers jours. Ses traits peuvent se crisper dès qu’il sent qu’il a besoin d’éliminer. Il vous faut apprendre à détecter tous les signes qui révèlent son envie. Dans les pays chauds où l’enfant est porté pendant que la mère est au champ, la mère sent le ventre de son enfant se tendre contre sa peau et peut l’emmener aussitôt se soulager. Si vous ne pratiquez pas le portage ou le peau à peau, vous pouvez poser une main sur son bas ventre (et l’oreille, tant qu’à faire) et enquêter pour déceler le moindre indice qui va vous permettre d’anticiper un futur petit pipi ou autre.

 

Le but

Apprendre à bébé à prévenir dès qu’il doit faire ses besoins.

Le + : il n’aura pas à apprendre la propreté plus tard et ne sera pas perturbé par le passage de la couche au slip. Sans compter que les couches contiennent un certain nombre de produits chimiques aussi peu agréables pour l’environnement que pour sa peau.

Le - : un enfant ne contrôle pas ses sphincters les premiers mois. Certains y arriveront après leur premier anniversaire. D’autres auront encore quelques difficultés au-delà de leur second anniversaire. Cela peut-être très astreignant pour les parents et la baby-sitter.

 

En pratique

Pas besoin de récompense quand l’enfant attend naturellement d’être sur le pot pour faire ses besoins. Pour l’enfant, cette action doit être considérée comme naturelle. Par contre, vous, vous pouvez toujours vous octroyer un bon point, voire carrément une coupe, si vous parvenez à anticiper chacun de ses besoins durant une journée complète. Si bébé, au contraire, a fait ses besoins sur le canapé en velours de belle-maman, il faut insister sur le fait qu’il n’est pas responsable (genre, vous ne vous mettez pas à hurler en vous arrachant les cheveux parce que belle-maman va vous faire le plus gros flan du siècle.) C’est à l’adulte de se dire qu’il a loupé le signal (et à belle-maman de faire preuve de coolitude). Il faut donc éviter de faire ressentir votre stress au bébé chaque fois qu’il y aura un loupé.

 

Petits conseils

  • Ne notez pas que les signes physiques, regardez aussi l’heure à laquelle votre enfant a besoin de se soulager. Certains enfants sont rythmés comme des horloges suisses : pipi dix minutes après le biberon, selles à 10h puis à 15h…
  • Mieux vaut dans un premier temps privilégier les vêtements simples à ôter, même s’il n’est pas aisé de glisser sur un toboggan avec un pantalon fendu.

 

Pour qui ?

Si vous avez l’œil aiguisé de feu Colombo, une envie folle de communiquer avec bébé sans attendre ses premiers mots ainsi qu’un trench déperlant pour essuyer une petite averse accidentelle de bébé, l’hygiène naturelle infantile est faite pour vous. Attendez quand même avant de prendre un crédit pour vous offrir un tapis persan, quelques mois vous seront nécessaires pour que vous trouviez vos marques et aidiez bébé à prendre de bonnes habitudes.

Excellent pour les mamans en manque d’activité physique. Au début, vous allez courir !

 

En conclusion

L’économie de couches est non négligeable, sans compter que vous oeuvrez pour la planète en plus de votre porte-monnaie (l’HNI, une méthode encouragée par votre banquier ?)

Adieu érythèmes fessiers et autres démangeaisons ! Les fesses de votre bébé sont toujours propres et bien au sec. L’hygiène naturelle infantile dès les premiers jours de votre enfant renforce également vos liens.

A noter : l’hygiène naturelle infantile se pratique le plus souvent dans des régions du globe où les enfants vivent en plein air. Ils sont donc peu vêtus et constamment portés. Dans notre société actuelle, l’HNI demande une adaptation telle qu’elle peut pousser parents et enfants au stress plus qu’à l’épanouissement.


Pour aller plus loin : 
Boutique d'artisanat HNI Ecopitchoun : http://ecopitchoun.com/


Et vous, vous avez déjà tenté l'expérience du "sans couche" ?

 

Publier un commentaire

Haut de page