Papa et le congé paternité

Date de publication : 17/09/2015 à 16:23

Ça y est ! Maman a donné naissance au plus beau des bébés. Et si Papa en profitait pour poser un congé paternité ?

papa-et-le-conge-paternite

Ça y est ! Maman a donné naissance au plus beau des bébés (forcément, c’est le vôtre). Après des mois d’une relation privilégiée et exclusive avec elle, il est l’heure pour Papa de prendre la mesure de son nouveau rôle. Et s'il en profitait pour poser un congé paternité ?

 

Le congé paternité pour découvrir bébé

« Tatoum. Tatoum. Tatoum ». Il semble loin le temps où la seule chose que Papa entendait de bébé étaient les battements de son petit cœur sur monitoring. Aujourd’hui, ce petit être a gagné en décibels (mais il est où ce fichu ampli ?) et il n’est pas toujours facile de comprendre ce qu’il a ou ce qu’il veut. Pas de panique ! Après quelques jours à tâtonner, vous reconnaîtrez assez vite les pleurs de faim (si bébé hurle à la lune 2-3 heures après la dernière têtée, il y a fort à parier qu’il a faim), des autres pleurs.

A noter : si ça coince, vous pouvez toujours découvrir les astuces pour calmer les pleurs de bébé.

Même si bébé dort beaucoup, il ne fait pas que manger (bon, pas mal quand même). Il faut aussi lui changer ses couches, lui donner son bain, l’habiller… En général c’est là que Papa commence à stresser. Heureusement, il a déjà pris un petit peu d’avance en questionnant et observant les moindres gestes des puéricultrices à la maternité. Mais entre leur dextérité et la sienne… Le constat est simple : il va falloir s’entraîner ! 



Le congé paternité pour soutenir maman

Qu’on se le dise, la grossesse ce n’est pas de tout repos. Après avoir bataillé avec la balance (comment ça +18 kg ?!), avoir découvert nausées et insomnies, et s’être sentie essoufflée rien qu’en levant les bras...Maman donnerait volontiers père et mère pour quelques instants rien qu’à elle.  Et c’est là qu’on se dit que le congé paternité arrive à point nommé. “ Si je n’avais pas pris mon congé paternité, je crois que ma femme m’aurait écrasé avec la poussette !” plaisante Allan, papa d’Eloane, 1 an. Pour lui, ce congé était une question de survie. La sienne.

 

Le congé paternité ? Connais pas !

Vous venez de passer 2 semaines à découvrir et apprendre. En parfaite Mrs Doubtfire, vous avez réussi à trouver la parfaite organisation à 3. Mais pourquoi alors tant de papas boudent-ils encore ce congé ?

  • Pour certains, s’absenter plus de 2 jours, c’est prendre le risque de voir les dossiers s'empiler sur son bureau aussi vite que les couches de bébé dans la poubelle. Et puis, « fuir » le bureau, ce n’est pas franchement dans la politique de toutes les entreprises. 
  • Le congé paternité n’est pas toujours synonyme de maintien de salaire. Et bébé, tout mignon qu’il est, il faut bien le nourrir et le changer !
  • Pour d’autres, renoncer au congé paternité, c’est aussi garantir la sécurité de bébé. “Les premiers mois sont les plus stressants. Il faut faire attention à tout. La moindre erreur est impossible », confie Stéphane, jeune papa.


 

Publier un commentaire

Haut de page