Prématurité : quand bébé est pressé

Date de publication : 28/09/2015 à 11:08

Les enfants ne font jamais ce que les parents attendent d’eux. C’est bien connu. Parfois, cela s’affirme dès la naissance quand bébé sort sans prévenir...

prematurite-quand-bebe-est-presse

Les enfants ne font jamais ce que les parents attendent d’eux. C’est bien connu. Parfois, cela s’affirme dès la naissance quand bébé, pressé de découvrir le monde, sort sans prévenir. Difficile de le priver de sortie à son âge. Que faire ? Verrouiller le sas ? En a-t-on seulement le temps ?

 

Ay Caramba !

  • Quand bébé est bien descendu dans le bassin et que le col est ouvert, il est difficile d’avoir une vie active et d’aller jusqu’au terme. On conseille donc aux mamans de se reposer le plus possible et de jouer à Cléopâtre.
  • D’autres portent encore leur bébé si haut à 36 SA qu’on se demande s’il va finir par descendre d’un étage ou deux.

Que votre bébé se trouve dans l’une ou l’autre de ces situations, il n’est pas exclu qu’il ait les mêmes gênes que Speedy Gonzales et débarque comme une petite fusée !

 

Accompagner son enfant prématuré : de la naissance à 5 ans

De l'inquiétude à la culpabilité, mille et une questions surgissent.
14,95€
ACHETER

Le début de la vie d'un grand prématuré expliqué à ses parents

Ce livre vous informe, vous rassure et vous permet de traverser sereinement les premières semaines.
15,50€
ACHETER

Le grand livre du bébé prématuré

Une bible qui accompagne les parents dans leur cheminement auprès de leur enfant né avant terme !
30,00€
ACHETER

Autorisation de sortie

  • Au-delà de la 37e semaine, il n’est plus nécessaire de s’inquiéter. Bébé a le droit de sortir. Ses poumons sont formés.
  • Si bébé sort avant, il aura peut-être besoin d’être pris en charge par une équipe de médecins. Il ne faut toutefois pas paniquer. Le nombre de bébés prématurés augmente chaque année et leurs chances de survie progressent également.

 

Allô, doc ? C’est la bonne ?

Comment reconnaît-on les contractions qui annoncent le travail ?
On dit qu’il ne faut pas arriver trop tôt à la maternité… C’est facile à dire mais pas toujours facile à faire. Mieux vaut vous munir d’un chronomètre. En effet, les contractions régulières sont les seules contractions annonciatrices. Peu importe leur intensité. C’est la régularité de la contraction qui va vous mettre la puce à l’oreille et vous inciter ou non à vous dépêcher pour éviter les mauvaises surprises.

 

Pas le temps de souffler !

« J’étais au téléphone avec ma mère quand j’ai eu une première contraction douloureuse, se souvient Estelle. Je lui ai dit « attends, je reprends mon souffle. » Nous avons repris notre conversation. Une seconde contraction est survenue. A nouveau, elle m’a coupé le souffle mais j’avais déjà ressenti plusieurs autres contractions les semaines précédentes. Au bout d’une demie heure, ma maman m’a dit « bon, il faut que tu y ailles. Il y avait 7mns d’écart entre les 1eres contractions, 5 entre les suivantes. Bon courage, ma fille ! » Et, elle avait raison ! J’ai à peine eu le temps d’arriver que je perdais les eaux. J’accouchais 1h plus tard alors que le travail avait duré 10h pour mon précédent enfant. »

 

Accouchement (sur voie) express

Certains bébés sont très économes en matière de démonstration. Pourquoi s’annoncer par le biais d’ennuyeuses contractions ? Rompons tout de suite la poche des eaux ! « Mes amies ont toujours trouvé que j’avais de la chance parce que j’avais accouché de mon 1er enfant en moins de 3h, raconte Séverine. Et bien, je peux vous dire que ce n’est pas toujours un cadeau… Pour ma seconde, j’ai perdu les eaux en plein supermarché. Mon mari m’a soutenue jusqu’à la voiture tant les contractions étaient violentes. Il a filé à toute allure sur l’autoroute… Moi qui rêvais d’un accouchement zen et sans douleur, je n’ai pas eu le temps d’avoir une péridurale. J’ai senti la tête de ma fille sortir alors que nous étions à mi-chemin. Mon mari s’est arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence. Il m’a aidée à mettre notre enfant au monde. Il me criait « Pousse, pousse ! » tout en tremblant de partout. Quand il a pris ma fille dans ses bras, il tremblait encore violemment. Les pompiers nous ont rejoint ensuite pour prendre le relais et m’emmener à la maternité.»

 

En fuite !

Il arrive que la poche des eaux se rompe brutalement. Que vous perdiez les eaux à la maison, au musée, chez des amis ou au supermarché, n’allez pas chercher une serpillière, ne vous confondez pas en excuse (n’essayez pas non plus de faire croire que le caniche nain de votre belle-mère ne sait plus se tenir). Au contraire, donnez des ordres ! Exigez qu’on vous conduise aussitôt à la maternité car le petit olibrius qui est dans votre ventre n’est plus, de ce fait, en milieu stérile. Il n’a plus de protection contre les bactéries.

 

Si on n’a pas envie de courir

  • On évite les déménagements, le marathon, le triathlon (tout ce qui se termine en « th(l)on » en gros).
  • On se renseigne auprès de belle-maman pour savoir si Jules était plus du genre à être en avance ou en retard, on prépare sa valise de maternité et on la laisse dans le coffre de la voiture.

Et puis, restez philosophe : vous êtes partie pour courir souvent durant les trois prochaines années !



 

Publier un commentaire

PaulineMumToBe

PaulineMumToBe

Publié le 13/10/2015 à 11:48

Nonnnn, le mien n'est pas pressé, mais j'aimerais pourtant ! J-14 et je suis au bout de ma vie !!! Viteeeeeee !

Haut de page