Tout savoir sur la grossesse gémellaire

Date de publication : 04/11/2015 à 12:00

Non, vous n’avez rien bu. L’échographiste non plus (enfin, on espère !). Il y a bien deux petits cœurs...

tout-savoir-sur-la-grossesse-gemellaire

Non, vous n’avez rien bu. L’échographiste non plus (enfin, on espère !). Il y a bien deux petits cœurs qui battent dans votre bidon. Deux petits cœurs, ça fait deux fois plus d’amour mais aussi de place, de nausées... Maman fait le point avec vous.

 

Les joies d’une grossesse multiple

Passés les premiers cris de surprise et les hurlements de bonheur (Hourra, vous êtes enceinte !!!), vous vous demandez peut-être si votre nouvel invité est seul ou accompagné. S'il n'y a pas de moyen fiable de le savoir avant la première échographie, on se doute parfois, après une prise de sang, de la gémellité grâce à un taux de hCG très élevé dans le sang. Comme le taux d'hormones est plus important pour deux que pour un seul enfant, les nausées sont également (un peu) plus intenses. Certaines mamans peuvent toutefois avoir un taux de hCG élevé et de fortes nausées mais n'attendre qu'un seul enfant. Il est donc préférable d’attendre la première échographie avant d’acheter une poussette double et se mettre à stresser.

 

Quelques notions de base sur la gémellité

  • Toutes les futures mamans doivent-elles pour autant s’inquiéter d’une éventuelle gémellité ? Si elles ont eu une FIV et qu’il y a eu transfert multiple d’embryons, il y a effectivement de grandes chances pour développer une grossesse multiple.
  • D’une manière générale, vous risquez d’avoir des jumeaux s’il y a déjà eu des jumeaux dans votre famille, surtout du côté de votre maman.
  • On distingue les jumeaux monozygotes des dizygotes : Les vrais jumeaux, dits monozygotes, partagent le même placenta (comme les frères Bogdanov ou Weasley). Si ce sont deux garçons ou deux filles, ils peuvent toutefois être de vrais jumeaux et avoir chacun un placenta bien à lui. Les faux jumeaux, eux, (comme la top model Gisele Bundchen et sa sœur Patricia) font chambre à part. Ce sont les dizygotes. A chacun son placenta. Hors de question de partager. (Ca commence bien…)

 

Une grossesse gémellaire, qu’est-ce que ça change ?

Sur le plan physique: Oui, vous allez avoir un plus gros ventre que vos copines. Normal, vos petits garnements ont aménagé deux chambres, voire une chambre double dans votre bidon. Même un architecte n'aurait pu faire mieux.

  1. L’alimentation : on ne multiplie pas tout par deux, même si le gratin qui trône au milieu de la table vous fait de l’œil.
  2. Côté prise de poids durant la grossesse : une future maman de jumeaux prend entre 15 et 20kg (et pas que dans les dents).
  3. Repos : on fait deux fois plus de siestes et il est bien souvent recommandé de rester allongée les dernières semaines. A vous les nouvelles séries américaines, les romans en dix tomes… et les cours de layette dispensés par la grand-tante Sidonie.
  4. Pour les prénoms : on évite, autant que possible : Rox et Rouky, Ben et Nuts, Arthur et Martin…
  5. Le congé maternité : il commence à partir de la 29e semaine d’aménorrhée (27ème semaine de grossesse). Il y en a qui vont être jalouses…
  6. La maternité : on la choisit avec un service de néonatologie. L’accouchement à la maison version Ingalls est exclue.

 

L’accouchement ?

L’accouchement arrive bien souvent avant terme. Les futures mamans de jumeaux accouchement généralement autour de la 37e semaine, voire plus tôt. L’accouchement peut se faire par voie naturelle ou césarienne si vos bébés ne partagent qu’un seul placenta (pas la peine de chercher tout de suite un logement plus grand. Vos enfants ont déjà l’habitude de partager la même chambre).

 

Sur un plan médical, dois-je m’inquiéter ?

Les grossesses gémellaires sont classées parmi les grossesses à risque. Si l’expression est loin d’être heureuse, elle ne signifie pas pour autant que vos enfants sont en danger. Il y a simplement plus de précautions à prendre pour être certain que vos bouts de chou grandissent bien dans votre ventre et prennent assez de poids.

C’est pourquoi le suivi de grossesse diffère légèrement quand on attend des jumeaux. Selon que les jumeaux partagent ou non le même placenta, quelques précautions sont à prendre. Pour des dizygotes, la future maman effectuera une échographie par mois. Pour des monozygotes, 2 par mois sont proposées à compter du 5e mois de grossesse. Les médecins vont, par exemple, vérifier que l’un des petits coquins n’est pas plus nourri que l’autre.

 

Queen of Twins ?

Maintenant que vous avez appris la nouvelle, faîtes travailler vos zygomatiques. Si certaines futures mamans doutent encore d’être le centre de l’attention, vous, par contre, vous allez être traitée comme une reine durant les mois à venir. Les mamans porteuses de jumeaux sont comme des Daenerys. Reste que vous n’avez pas une horde de dragons à porter de main pour faire vos petites affaires… On ne peut pas tout avoir non plus ! 


Et vous, vous avez réagi comment quand vous avez appris que vous aviez plusieurs colocataires dans votre bidon ?

 

Publier un commentaire

Haut de page