Tout savoir sur le diabète de grossesse

Date de publication : 14/11/2015 à 8:00

Le diabète gestationnel apparaît en général au cours du 2ème trimestre de grossesse. Maman vous explique tout.

tout-savoir-sur-le-diabete-de-grossesse

Le diabète gestationnel apparaît en général au cours du 2ème trimestre de grossesse. Qu'est-ce que c'est ? Quels sont les risques pour vous et votre bébé ? Comment le diagnostiquer ? Pas de panique ! Maman vous explique tout.

 

Le diabète, c'est quoi ?

Le diabète est un trouble de la régulation du glucose.

Le diabète de grossesse, autrement dit le diabète gestationnel, indique que votre taux de glycémie augmente. Il y a alors trop de sucre dans le sang. C’est généralement à la fin du 2nd trimestre que le médecin propose de faire une prise de sang car le taux de glycémie augmente au fur et à mesure que la grossesse approche de son terme.

 

Quels sont les risques ?

  • Pour la maman : sans prise en charge, elle risque surtout de souffrir d’hypertension artérielle accompagnée d’une protéinurie. Elle peut également développer un diabète de type 2 après l’accouchement.
  • Pour le bébé : il va recevoir le surplus de glucose et le stocker. Il va prendre plus de poids et peut se retrouver en détresse respiratoire le jour J.

 

Quels sont les signes d’un diabète ?

Les signes révélateurs d’un diabète sont difficilement remarquables au milieu des symptômes habituels de la grossesse : envie fréquente d’uriner, fatigue, soif, maux de tête. C’est pourquoi on privilégiera la prise de sang qui indiquera dans un premier temps votre taux de glucose à jeun avant de vous faire boire une solution glucosée et refaire une autre prise de sang. Profitez de la petite heure d’attente pour potasser votre manuel d’éducation de l’enfant au XXIe siècle au chapitre « j’obtiens ce que je veux sans sucrerie ».

 

Le diagnostic

Le résultat de la prise de sang peut révéler plusieurs choses :

  1. Vous faisiez du diabète sans le savoir. Grâce à cette prise de sang, vous pouvez enfin vous soigner et adopter une alimentation adaptée.
  2. Vous faîtes simplement du diabète gestationnel. Le diabète gestationnel n’est pas inquiétant. Dans 90% des cas, il disparaît après l’accouchement.
  3. Vous ne faîtes pas de diabète. Ne sautez pas sur le stock de bonbons pour autant !

A noter : si vous êtes atteinte de diabète, votre grossesse sera particulièrement suivie. Votre généraliste, ainsi qu’un nutritionniste, votre gynécologue et un diabétologue vont prendre soin de vous.

 

Quelles précautions prendre au quotidien ?

  • Adieu fraises Tagada et Carambar ! Manger de façon équilibrée est le moyen le plus simple de lutter contre le diabète gestationnel.
  • Essayez également de pratiquer une activité physique cardiovasculaire plusieurs fois par semaine  : marche, vélo d’appartement à vitesse modérée… en faisant des pauses tous les quarts d’heure pour vérifier votre glycémie.

 

Quel régime alimentaire adopter ?

Votre corps ne réagit plus de la même manière à l’insuline. Il va donc vous falloir surveiller votre glycémie et arrêter de consommer des sucres rapides, des jus de fruits, des oranges riches en sucre… Le nutritionniste vous aidera à établir un régime sur-mesure.

  • Privilégiez les aliments à faible index glycémique comme les féculents (pommes de terre et certaines céréales) et mangez plutôt des bananes et des pommes que des agrumes.
  • Il est recommandé de faire des repas fractionnés (3 vrais repas et 2 en-cas) pour répartir l’apport en glucides dans l’organisme.
  • Limitez également les graisses animales et mangez des fibres qui ralentiront l’arrivée du sucre dans votre sang.

 

Un régime adapté suffit bien souvent à se débarrasser d’un diabète gestationnel après la naissance de votre enfant. Sans compter qu’il va vous éviter un beau paquet de kilos superflus !


 

Publier un commentaire

Haut de page