Tout savoir sur le placenta praevia

Date de publication : 25/02/2016 à 11:27

Il arrive parfois que le placenta, indispensable à la survie du fœtus s’insère trop bas, à proximité du col. On parle alors de placenta prævia.

tout-savoir-sur-le-placenta-praevia

Le placenta, indispensable à la survie du fœtus, se situe dans la partie supérieure de l’utérus. Il arrive parfois qu’il s’insère trop bas, à proximité du col. On parle alors de placenta prævia. Est-ce que cette anomalie peut gêner la grossesse ou l’accouchement ? Maman vous en dit plus.

 

Les différents types de placenta prævia

On parle de…

  • Placenta marginal quand le placenta borde l’entrée de l’utérus.
  • Placenta recouvrant quand celui-ci recouvre le col. La maman peut être hospitalisée un mois avant l’accouchement pour éviter tout risque pour elle comme pour le bébé.
  • Placenta accreta quand, après une césarienne par exemple, le placenta adhère anormalement aux parois de la cavité utérine, particulièrement à l’endroit des cicatrices. Une nouvelle césarienne est alors nécessaire.

 

Les risques

Il se peut que bébé sorte plus tôt que prévu en cas de saignements, car les contractions provoquent le décollement du placenta. Il ne faut donc pas hésiter à consulter au moindre saignement.

Si le placenta recouvre entièrement le col, un accouchement par voie basse n’est plus possible. Il faudra alors programmer une césarienne.

A noter : on considère qu’un accouchement peut se faire par voie basse si le placenta se situe à 5 ou 6cm du col de l’utérus.

 

Les causes possibles

Les causes d’un placenta prævia ne sont pas toujours clairement définies. Elles peuvent être dues à :

  • Un curetage
  • Une IVG
  • Un utérus cicatriciel
  • Un fibrome
  • Un âge avancé
  • Une grossesse gémellaire

 

Les symptômes

Il se peut que vous soyez alertée par des saignements à différentes étapes de la grossesse mais c’est souvent lors d’une des trois échographies obligatoires qu’on détecte un placenta praevia. Par la suite, une échographie mensuelle (vaginale) permet de surveiller l’état du placenta.

N’hésitez pas à consulter si vous ressentez des contractions utérines accompagnées de saignements, et ce dès le début de la grossesse.

 

Les conseils

  • En cas de placenta prævia, pas de course à pieds ni d’entrechat et encore moins de trampoline.
  • On évite également les gros câlins avec Jules car les rapports sexuels peuvent provoquer une hémorragie.
  • Si le placenta ne remonte pas, la future maman bénéficie d’un arrêt de travail. Elle peut ainsi se reposer au maximum pour éviter les risques d’accouchement prématuré.
  • On ne porte rien de lourd !
  • On se fait prescrire une paire de jolis bas de contention pour faciliter le retour veineux durant toute la période de repos forcé.

 

Publier un commentaire

Haut de page