Tout savoir sur le retour de couche

Date de publication : 15/02/2016 à 14:13

Près de 9 mois que vous viviez sans elles. Et voilà qu’elles reviennent. Les ragnagnas, les rivières pourpres… Les règles. C’est le retour de couche.

tout-savoir-sur-le-retour-de-couche

Près de 9 mois que vous viviez sans elles. 9 mois que vous aviez presque oublié leur existence, pas vrai ? Et voilà qu’elles reviennent. Les ragnagnas, les rivières pourpres… Les règles. C’est le grand débarquement. Le retour de couche. Serrez les dents, soldat ! Ça va saigner…

 

Vous avez le moral dans la culotte ?

Vous commencez à peine à profiter de bébé et jouir de votre nouveau rôle de mère que vous sentez votre moral vaciller. Quand vous n’avez pas envie de massacrer Jules, vous pleurez comme une madeleine. Avant de penser à une dépression post-partum, attendez une petite semaine… Il se peut que vos humeurs soient dues au grand retour de vos règles.

 

Le retour de couche, c'est quoi ?

Le retour de couche indique le grand retour de vos règles. Vos cycles se remettent en place. Cela signifie que votre corps sécrète à nouveau assez d’oestrogènes et de progestérone pour que la machine se remette en marche.

Les premiers saignements après accouchement ne sont pas de vraies règles. Ce sont des lochies (ou suites de couches). Elles sont très abondantes les 3 premiers jours mais leur intensité diminue ensuite jusqu’à leur disparition, dix à quinze jours plus tard (en moyenne). Le petit retour de couches se fait dans la foulée et dure quelques jours. Là encore, il ne correspond pas au retour des règles. Théoriquement, elles se rappellent à votre bon souvenir six à huit semaines après vos suites de couches, si vous n’allaitez pas.

 

Retour de couche et allaitement

L’allaitement était autrefois un contraceptif naturel. La prolactine, l’hormone qui stimule la synthétisation du lait, empêcherait leur retour.

Les règles reviennent donc théoriquement en fin d’allaitement. Ceci dit, on a remarqué, en cas d’allaitement prolongé, que les règles pouvaient revenir triomphantes entre le 6e et le 8e mois, quand le lait n’est plus l’aliment exclusif du bébé. Si la qualité du lait change quelque peu durant les règles, sachez qu’il est tout à fait possible de continuer à allaiter.

A noter : il se peut que vos règles reviennent (on vous parle d’expérience) alors même que vous en êtes seulement à votre troisième mois d’allaitement. Si vos règles reviennent, c’est que vous étiez fécondable 14 jours plutôt. Faites vite le calcul et songez, si ce n’est pas déjà fait, aux différents choix de contraception qui se présentent à vous.

 

Quelle contraception après l'accouchement ?

Vous venez tout juste d’accoucher et l'idée d'un nouveau bébé vous semble bien loin. Sauf qu’il vaut mieux y penser à temps. 

  • Il est possible de reprendre la pilule deux semaines après l’accouchement, comme la plupart des contraceptifs.
  • Il faut compter deux mois avant la pose d'un stérilet.
  • La micropilule, ne contenant qu’une seule hormone, est généralement prescrite en cas d’allaitement. 

N'hésitez pas à en parler avec votre gynécologue.

A noter : Même si cela reste assez rare, il est tout à fait possible d'ovuler avant votre retour de couches. Caroline allaitait son premier enfant quand elle s’est rendue compte qu’elle se sentait de plus en plus fatiguée et prise de nausées. « Je me croyais malade, raconte-t-elle, jusqu’à ce que mon médecin me prescrive une prise de sang. Trois jours plus tard, j’apprenais que j’étais enceinte. Je ne voulais pas le croire ! Pour moi, c’était impossible car mes règles n’étaient pas revenues et mon premier enfant n’avait que quatre mois !»

 

 

Publier un commentaire

Haut de page