Tout savoir sur les envies de femme enceinte

Date de publication : 20/11/2015 à 8:39

A moins d’être né de la dernière pluie, tout le monde a entendu parler des envies de fraises, ces fameuses envies de femme enceinte. Réalité ou légende ?

tout-savoir-sur-les-envies-de-femme-enceinte

A moins d’être né de la dernière pluie, tout le monde a entendu parler des envies de fraises, ces fameuses envies de femme enceinte. Réalité ou légende ? Maman a enquêté pour vous et a rencontré quelques mamans qui ont bien failli se transformer en Gremlins durant leur grossesse.

 

Des pâtes au beurre ou je fais un malheur !

Vos goûts changent durant la grossesse : entre dégoût pour vos aliments préférés et nouvelles addictions, vous n’avez pas fini d’étonner ceux qui vont vous inviter à dîner. A commencer par Jules qui vous voit vous jeter sur de la viande crue alors que vous tournez habituellement de l’œil devant un steak saignant (n’oubliez pas que la viande crue est à proscrire durant la grossesse). Que se passe-t-il ? Bébé a-t-il décuplé vos appétits les plus fous ?

« Mon truc à moi, raconte Cécile, enceinte de 7 mois, c’est… les pâtes au beurre. Un plat tout simple que je ne mange pas d’habitude car je fais plutôt attention à ma ligne. Depuis quelques temps, je salive devant des paquets de Macaroni. C’est à n’y rien comprendre ! »

Si votre nouveau flair de loup-garou est dû aux oestrogènes, cela n’explique pas pour autant certaines envies…

 

Un mystère

Figurez-vous que les scientifiques n’ont toujours pas réussi à percer le mystère des envies irrépressibles qui vous feraient perdre toute votre élégance à table !

Pieter, un jeune papa belge, raconte comment la grossesse de sa compagne l’a plus épuisé que les premières nuits de leur bébé. « Elle avait tout le temps des envies imprévisibles. Un coup, elle voulait des crevettes. Un autre jour, elle sortait avec un air décidé pour revenir avec deux pots de moutarde. Une nuit, vers 3h du matin, elle s’est mise à pleurer. J’ai cru qu’elle avait un problème. J’ai eu peur pour le bébé. J’ai posé ma main sur son ventre. J’ai senti notre bébé bouger. « Tout va bien », lui ai-je répondu. « Comment peux-tu dire cela alors que tu dors et que j’ai besoin de cornichons ? » m’a-t-elle demandé en pleurant de plus belle. Heureusement, nous habitons non loin d’une station-service ouverte toute la nuit. J’ai couru y demander des cornichons comme si ma vie en dépendait. Le caissier avait l’air blasé, à croire qu’il voyait passer des régiments de futurs papas aux yeux cernés toutes les nuits. »

 

Food craving ?

Paraîtrait que la glace serait en tête des envies les plus fréquentes qui pousseraient presque les mamans à accoucher dans un congélateur, au milieu des pots de vanille et de noix de pécan.

Certains chercheurs diront que ces fameuses envies permettent de combler les carences de votre corps durant la grossesse. « Si c’est vrai, commente Solveig, j’ai dû manquer sérieusement de sucre en attendant ma fille car j’étais obsédée par une charlotte aux fraises durant plusieurs semaines. Finalement, je l’ai achetée et mangée à moi toute seule. Evidemment, j’étais malade après… et mon envie est passée ! Pour mon fils, j’ai dû manquer d’oméga 3 car je rêvais de saumon rose et fumé ! J’ai envoyé mon mari en acheter tous les soirs pendant une semaine. Je mangeais toutes les tranches sans lui en laisser une seule. Figurez-vous que mon fils s’est mis à hurler la première fois que quelqu’un est passé à côté de lui avec une assiette de saumon fumé. Il lui en fallait absolument ! J’ai alors compris ce que mon mari avait enduré avec moi», plaisante-t-elle.

Ne croyez pas pour autant que vous allez pouvoir vous jeter sur les tagadas comme ça sinon vous risquez d’avoir quelques soucis de diabète gestationnel.

 

Comment résister à ces envies ?

  • Essayez de manger de tout pour ne manquer de rien.
  • Octroyez-vous un petit craquage par semaine : une part de charlotte aux fraises, un pavé de rumsteak, un demi pot de cornichons… Pourquoi pas ? Faites-vous plaisir ce jour-là sans culpabiliser. Le reste de la semaine, mangez le plus équilibré possible tout en profitant de légères collations le matin et l’après-midi. Ainsi votre corps sera moins sujet aux envies soudaines.

Petite astuce pour ne pas vous transformer en Gremlins : grignotez une poignée de fruits secs et quelques amandes avec un grand verre d’eau chaque fois que vous avez une envie.

 

Un petit câlin ?

Vanessa, une jeune maman anglaise vivant à Paris, dit se jeter sur les pickles comme si c’était de la « comfort food », autrement dit « de la nourriture réconfortante ». Certains scientifiques pensent en effet que ces envies surviennent en cas de carences affectives.

Il est vrai qu’une future maman chamboulée par ses hormones a besoin de beaucoup de tendresse. Dans ces cas-là, jetez vous sur Jules plutôt que sur la plaque de chocolat, il est moins calorique…


Et vous, quelles ont été vos envies les plus folles pendant votre grossesse ?

 

Publier un commentaire

Haut de page