Tout savoir sur les moyens de transport pendant la grossesse

Date de publication : 18/09/2015 à 9:11

Les trajets quotidiens sont-ils parfaitement anodins durant une grossesse ? Maman vous aide à y voir plus clair.

tout-savoir-sur-les-moyens-de-transport-pendant-la-grossesse

Ce matin, alors que vous vous félicitiez d’avoir évité les bouchons (et gardé le vôtre) en vous rendant sur votre lieu de travail, vous avez ressenti quelques contractions. Les trajets quotidiens sont-ils parfaitement anodins durant une grossesse ? Maman vous aide à y voir plus clair.

 

Le vélo

Si vous n’avez jamais appris à faire du vélo, pas la peine de commencer maintenant, compris ? Quand votre enfant sera assez grand pour enfourcher son premier tricycle, vous apprendrez avec lui. Si vous êtes, par contre, une cycliste accomplie, régalez-vous car un petit tour en vélo est parfait pour tonifier vos jolies jambes et travailler votre endurance avant le jour J. Prenez garde, cependant, à ne pas tomber de vélo ! Allez doucement. Au-delà du 5e mois, votre ventre peut vous gêner et les risques de chute sont beaucoup plus préjudiciables pour bébé.

Le + : Le vélo permet d’entretenir votre forme et éviter les oedèmes provoqués par d’éventuels problèmes de circulation (sanguine) durant la grossesse. 
Le - : Le périnée. Il va douiller. Investissez dans une selle de luxe.

 

Le scooter

Le scooter est le moyen de locomotion préféré des mannequins pour courir les défilés durant la Fashion Week. Le truc, avec le scooter, c’est quand même que ça vibre. En d’autres circonstances, ça peut être aussi marrant que de vous asseoir sur votre machine à laver pour lire les dernières news people mais là, il faut penser à votre périnée.
Le risque majeur, tout comme pour le vélo, est la chute en cas d’accident. A éviter à compter du 2nd trimestre, donc.

Le + : Vous évitez les transports en commun bondés aux heures de pointe et vous avez l’air d’une fashionista.
Le - : Dès que votre bidon va s’arrondir, avec votre casque, vous allez plus ressembler à Pacman qu’à un top model.

 

Le bus/tram

Le bus reste un des meilleurs moyens de transports pour les futures mamans à compter du 5e mois. Reste que les trajets en bus ne sont pas toujours de tout repos. Vos principales ennemies ? Les cartes vermeil. Les grands-mères vont vous guetter, essayer d’anticiper chacun de vos mouvements mais vous êtes rusée comme une renarde face à une meute de hyènes sioux. Si elles ne vous cèdent pas une place, le grand gaillard sur le siège de droite, lui, ne sera certainement pas insensible à vos charmes de future maman.

Le + : Une fois assise, vous pouvez souffler (et rire intérieurement de la tête de votre voisine qui avait espéré utiliser votre siège pour poser son barda). 
Le - : Vous manger une barre en cas de freinage et perdre une dent si vous ne trouvez pas de place assise (il est bien entendu qu’on ne parle pas de barre de céréales ici)

 

Le métro

"Quelle petite fille n'a jamais rêvé d'avoir de supers pouvoirs ? Pour ma part, j'ai toujours voulu être invisible, raconte, non sans humour, Patricia, jeune maman Parisienne. Et bien il faut croire en ses rêves, car la grossesse peut vous permettre de les réaliser. Dans le métro, notamment. Alors que la circonférence de votre bidon ne laisse guère de place au doute, vous verrez à quel point vous serez invisible pour les autres. Spécialement quand il s'agit de vous céder une place. Soudain, tous sont pris d'une envie irrépressible de plonger leur nez dans leur sac à main ou d'admirer la beauté inattendue des souterrains."

Le + : La possibilité de faire une petite sieste avant d’arriver au boulot. Si vous trouvez une place.
Le - : Expliquer au type devant vousque votre ventre n’est pas un dossier sur lequel s’appuyer durant les heures de pointe.

 

La voiture

La voiture reste un des moyens les plus pratiques pour se rendre au travail mais, même sur de courts trajets, elle peut incommoder certaines mamans en raison des contractions utérines que le transport provoque. « 11 jours avant la date prévue de mon accouchement, je retournais voir le gynécologue, se souvient Sophie. Je portais mon bébé très bas et mon périnée souffrait à chaque pas. Le médecin m’a dit, en riant, de louer une vieille voiture et faire un tour avec. Nous avions justement une vieille Renault 4L. Mon mari m’a conduite sur des petites routes de campagne. Le soir même, à 23h, j’arrivais à la maternité après une heure de contractions rapprochées. J’accouchais de mon enfant dans la foulée. »

Le + : Pratique pour faire un petit détour par la maternité si vous ressentez des contractions.
Le - : Moins amusant, voire dangereux pour votre bébé, si vos contractions surviennent trop tôt. N’abusez donc pas des vieilles voitures avant la dernière ligne droite !



 

Publier un commentaire

PaulineMumToBe

PaulineMumToBe

Publié le 13/10/2015 à 11:47

Ahhh l'horreur des transports en communs pendant la grossesse ! Avec 2h de RER par jour en heures de pointe, un vrai bonheur. Autant certaines personnes comprennent et cèdent leur place sans trop de soucis, autant d'autres sont de vrai égoïstes et font mine de pas vous voir et tourner la tête ! J'ai déjà eu droit à 4 hommes sur les places réservées qui ont fait mine de ne pas m'entendre demander la place alors que j'étais prioritaire, c'est dingue quand même ...

Maman.com

Maman.com

Publié le 26/10/2015 à 11:31

Bonjour PaulineMumToBe ! On reconnaît bien là les joies d'être enceinte dans les transports en commun Parisiens...

Haut de page